Archives par étiquette : Bucatoghju

Dimanche 9 octobre 2022 – Le Bucatoghju, San Nicolao

Canyon, repérage, descente, entrainement

Le Bucatoghju, San Nicolao

Participants

  • ITP : Michaël D., Franck Z.

Cotations : V3.A3.II

TPEC : 0h30

Le canyon du MACINI était initialement prévu ce jour mais le temps maussade et pluvieux sur la région nous a fait annuler cette journée d’initiation.

Avant d’annuler, une idée avait tout de même germé : parcourir le circuit emprunté par le pro dans le canyon du Bucatoghju. Lors de notre dernière descente, nous avions rencontré le pro qui partait de l’arrivée avec un groupe mais où est le point d’accès et par quel chemin ?

C’est pour répondre à ces questions que Micca et Franck se retrouvent vers 10h00 sur le parking près du site archéologique.

Nous empruntons donc le chemin qui est habituellement celui du retour jusqu’à arriver à une fourche : à droite direction la cascade (c’est écrit à la peinture fluo sur le rocher) et à gauche un chemin de randonnée. Nous continuons sur le chemin de rando que nous quittons à la première bifurcation évidente. La sente est plus ou moins bien marquée, mais certains passages sont compliqués, nous arrivons à une barre rocheuse qu’il faut escalader. Impossible avec un groupe d’initiés, nous ne sommes pas sur le bon chemin…

Nous décidons alors de regagner le lit de la rivière et de la remonter jusqu’à une nouvelle barre rocheuse que nous escaladons. Alléluia !!! La main courante en acier que nous avions repérée la fois précédente est là. Cette dernière se poursuit sur une cinquantaine de mètres, un panneau de danger et de restriction d’accès est apposé au départ de celle-ci.

Un sentier non balisé arrive jusqu’au chemin de rando principal, la jonction est faite !

Cela fait plus d’une heure que nous sommes dans les sous-bois, étant là pour faire un peu de canyon tout de même nous repartons vers la rivière et entamons cette descente vers 12h00. Plusieurs agrès sont à utiliser : une mini tyrolienne laissée en fixe par le pro puis trois rappels à équiper.

À noter sur le dernier rappel, plusieurs amarrages sont disponibles mais plusieurs maillons rapides ont été dérobés. La pluie se joint à nous lors du dernier rappel. Un couple observe notre descente, ça change un peu de l’affluence massive de personnes amassées autour de la vasque finale les jours d’été.

Il est 12h30 lorsque nous sortons de ce micro canyon. Bon c’est court, trente minutes, mais nous ne sommes qu’à deux et sur l’avant dernière vasque il y a plusieurs possibilités de sauts. Il est donc possible d’agrémenter cette descente pour la réaliser avec de initiés.

Le repas est consommé chez Franck.

L’après-midi, Franck et Micca rejoignent Anto, Roxane et Muriel pour effectuer quelques manipulations et techniques de corde en canyon : retour sur les différents types de nœuds, remontée sur corde avec des bloqueurs et conversion. Anto avait équipé les cordes sur le portique du local.

La journée se finira par un petit apéro.

Franck Z.

Dimanche 21 aout 2022 – Bucatoghju, San Nicolao

Canyon, initiation

Bucatoghju, San Nicolao

Participants

  • ITP : Michaël D., Franck Z.
  • Initiés : Sam et Nils B, Corentin E, Enzo Z.

Cotations : V3.A3.II

TPEC : 4h00

Le rendez-vous est fixé à 07h30 chez Franck. Nous regagnons le parking situé à proximité du site archéologique, où nous sommes rejoints par Micca et Carine. Petite curiosité : la municipalité a mis en place un panneau d’interdiction de circulation au chemin sauf riverain… bizarre il n’y a pas d’habitation. Carine est mise à contribution pour effectuer la navette jusqu’à la cascade de l’Ucelluline. Belle surprise, le débit de l’eau a augmenté suite à la tempête des jours précédents et les vasques sont propres. Le parcours de ce canyon pourrait paraître banal mais Franck fait le spectacle sur le rappel de la deuxième cascade : après avoir rabouter les deux cordes, la 40 m est un peu juste, il déséquipe et descend en dernier. Afin de séparer les deux brins, Franck crochète le brin de rappel avec le mousqueton de sa grande longe.
Grave erreur…

La descente se passe normalement jusqu’à ce que la grande longe se tanque dans le nœud de raboutage. La grande longe est vraiment longue, trop longue pour être sortie. Un bref chek du matos sur soi : un basic, le touzet. Parfait pour faire une pédale. Franck grimpe sur l’équipement d’auto-secours et décroche la fameuse longe de la corde sous les applaudissements de l’assistance puis reprend sa descente.
Grave erreur…

Franck fier de son auto secours oublie le basic sur la corde. LA Boulette, la corde ne peut plus être rappelée, d’un côté le basic, de l’autre le nœud de raboutage. Heureusement on peut revenir sur le rappel en remontant le long du pont.

Par ailleurs un rappel équipé au milieu de la végétation nous fera perdre encore un peu de temps : c’est l’aventure à la Mike Horn.

Le reste du canyon se fait tranquillement jusqu’à la vasque finale où toujours de nombreux spectateurs observent nos manœuvres.

Nous sortons du canyon aux alentours de 14 heures. Le pique-nique salvateur est consommé au bord de la rivière sous le pont. Nous quittons les lieux vers 16h00.

Franck

Samedi 23 juillet 2022 – Le Bucatoghju, San Nicolao

Canyon interclubs, descente

Le Bucatoghju, San Nicolao

Participants

  • ITP : Michaël D., Franck Z.
  • Corse Canyon : Alexandre C., Célia et Éric R., Jean-Marcel V.
  • Mixte : Antoine B.
  • Invitée : Roxane T.

Cotations : V3.A3.II

Photos

A la suite du canyon de la Richiusa, Alex membre de l’association Corse Canyon, invite toutes les personnes présentes à la prochaine sortie organisée par quelques membres de Corse Canyon.

Rendez-vous au parking de l’arrivée du canyon. On charge tout dans le mini bus de Franck. On reprend la route et lorsqu’on se gare, on tombe sur Éric et sa fille qui étaient venus pour faire la partie haute du canyon car ils n’avaient pas la possibilité de faire une navette. Que la corse est petite de tomber à la minute près exactement au même moment sur quelqu’un qui part pour faire la même chose !!!

On ne dira pas de nom mais la petite montée raide a été montée à 4 pattes par une personne qui avait abusé de musculation la veille. On arrive au départ aux alentours de 9h15. On s’équipe.

Les cascades s’enchainent rapidement. Le premier à descendre en rappel part équiper la cascade suivante. On rattrape un pro bien sympa qui nous a proposé d’utiliser la tyrolienne qu’il avait installée. On termine à 12h.

On se réhydrate au pont génois.

Micca