Archives par étiquette : Canyon

Dimanche 11 décembre 2022 Ruisseau de Mandriale, San Maria di Lota

Dimanche 11 décembre 2022

Canyon, descente

Ruisseau de Mandriale, Santa Maria di Lota

Participants

  • ITP : Antoine B., Nicolas M., Franck Z.

TPEC : 1h00

Cotation V4.A2.II

Photos

En ce lendemain d’Assemblée Générale, bien peu de motivés ont été prêts à affronter le vent et l’eau froide d’un canyon.

C’est donc à trois que nous nous retrouvons au local à 9h00, on récupère quelques cordes et partons pour Miomo. Nous effectuons une pause-café au bar local.

Le premier véhicule est laissé à l’embranchement de Figarella où nous observons du pont la cascade finale. Il y a un peu d’eau. Avec le second véhicule nous effectuons la navette jusqu’à Mandriale.

Le canyon débute par un peu de marche aquatique et désescalade puis trois rappels se succèdent et nous arrivons au pont de la cascade finale vers 11h30.

Pour la petite histoire Poulpi (Nico) n’ayant pas pris ses affaires canyon, a également oublié son maillot de bain et s’est donc donné pour mission d’effectuer le canyon sans mouiller son caleçon. Il arrivera à ne se tremper que les pieds, trop fort le Nico !!

Nous nous changeons rapidement, récupérons la navette et regagnons le local pour ranger le matos. Nous en profitons également pour boire une petite binouse.

Franck

Dimanche 9 octobre 2022 – Le Bucatoghju, San Nicolao

Canyon, repérage, descente, entrainement

Le Bucatoghju, San Nicolao

Participants

  • ITP : Michaël D., Franck Z.

Cotations : V3.A3.II

TPEC : 0h30

Le canyon du MACINI était initialement prévu ce jour mais le temps maussade et pluvieux sur la région nous a fait annuler cette journée d’initiation.

Avant d’annuler, une idée avait tout de même germé : parcourir le circuit emprunté par le pro dans le canyon du Bucatoghju. Lors de notre dernière descente, nous avions rencontré le pro qui partait de l’arrivée avec un groupe mais où est le point d’accès et par quel chemin ?

C’est pour répondre à ces questions que Micca et Franck se retrouvent vers 10h00 sur le parking près du site archéologique.

Nous empruntons donc le chemin qui est habituellement celui du retour jusqu’à arriver à une fourche : à droite direction la cascade (c’est écrit à la peinture fluo sur le rocher) et à gauche un chemin de randonnée. Nous continuons sur le chemin de rando que nous quittons à la première bifurcation évidente. La sente est plus ou moins bien marquée, mais certains passages sont compliqués, nous arrivons à une barre rocheuse qu’il faut escalader. Impossible avec un groupe d’initiés, nous ne sommes pas sur le bon chemin…

Nous décidons alors de regagner le lit de la rivière et de la remonter jusqu’à une nouvelle barre rocheuse que nous escaladons. Alléluia !!! La main courante en acier que nous avions repérée la fois précédente est là. Cette dernière se poursuit sur une cinquantaine de mètres, un panneau de danger et de restriction d’accès est apposé au départ de celle-ci.

Un sentier non balisé arrive jusqu’au chemin de rando principal, la jonction est faite !

Cela fait plus d’une heure que nous sommes dans les sous-bois, étant là pour faire un peu de canyon tout de même nous repartons vers la rivière et entamons cette descente vers 12h00. Plusieurs agrès sont à utiliser : une mini tyrolienne laissée en fixe par le pro puis trois rappels à équiper.

À noter sur le dernier rappel, plusieurs amarrages sont disponibles mais plusieurs maillons rapides ont été dérobés. La pluie se joint à nous lors du dernier rappel. Un couple observe notre descente, ça change un peu de l’affluence massive de personnes amassées autour de la vasque finale les jours d’été.

Il est 12h30 lorsque nous sortons de ce micro canyon. Bon c’est court, trente minutes, mais nous ne sommes qu’à deux et sur l’avant dernière vasque il y a plusieurs possibilités de sauts. Il est donc possible d’agrémenter cette descente pour la réaliser avec de initiés.

Le repas est consommé chez Franck.

L’après-midi, Franck et Micca rejoignent Anto, Roxane et Muriel pour effectuer quelques manipulations et techniques de corde en canyon : retour sur les différents types de nœuds, remontée sur corde avec des bloqueurs et conversion. Anto avait équipé les cordes sur le portique du local.

La journée se finira par un petit apéro.

Franck Z.

Samedi 10 septembre 2022 – Falaise A Tozza, Patrimonio

Spéléo-Canyon, entrainement

Falaise A Tozza, Patrimonio

Participants

  • ITP : Antoine B., Alix D., Amal D., Éric G., Marie Pierre R., Jean-Luc S., Franck Z.
  • Quasi ITP : Roxane T.

Afin d’intégrer un nouveau venu au club (Alix) et de se remettre un peu dans les techniques spéléo, rien de tels que de manipuler en falaise.

Le rendez-vous est prévu à 8h30 au local pour le traditionnel café et préparation du matériel.

Nous quittons le local vers 9h10, en direction de Patrimonio sous un soleil radieux mais un temps venteux.

Arrivés sur le plateau, ceux qui ne connaissent pas le spot sont émerveillés par le panorama magnifique qu’offre le site. Alix en se rapprochant du bord de la falaise commence à comprendre ce qui l’attend et lâchera « ah ouais quand même, c’est haut !!! ».

Anto équipe la voie des Oliviers, Jean-Luc, celle de d’initiation, Eric et Amal puis chapeautés par Marie Pierre, la voie « Pieds à Terre ».

Quant à Franck, il présentera le matériel spéléo à Alix et Roxanne. Alix restera par la suite avec Franck toute la journée. Au programme :

  • Découverte du matériel de progression spéléo
  • Progression sur corde : main courante, descente, montée, passage de fractionnement, et déviation
  • Demi-clef et clé complète sur le descendeur. Son utilisation.

Après la messe, il effectuera la descente par la voie Pied à Terre puis la remontée sur la voie d’initiation. Pour la petite histoire il va apprendre à ses dépens la nécessité du port du casque en spéléo… Franck manipulant son matériel accroché à son torse laisse échapper son « pantin » qui rebondira directement sur le casque d’Alix et son cou sans occasionner de blessures. Plus de peur que mal !!!! Le jeune Padawan (en référence à l’apprentie JEIDI dans la saga STARWARS) ainsi surnommé par Franck s’en sort plutôt bien sur les agrès, pour une première fois.

Pendant ce temps, Anto revoit les techniques canyons avec Roxanne et Jean-Luc : les différents nœuds, les amarrages, les différents types de freinage, clé d’arrêt, descente sur demi-cabestan (nœud italien), gestion des frottements en canyon.

En fin de journée Roxanne mettra en application les techniques en falaise.

L’apéro et les agapes commencent à 13h30. Le vent s’est un peu intensifié sur le haut de la falaise mais reste supportable. Le moment du repas est toujours source de partages et rigolades : pour une fois le premier à titiller Marie Pierre c’est Alix. Même s’il a de la repartie le jeune, il comprendra à qui il a affaire, sous nos regards amusés bien sûr (et cette fois si, nous n’y sommes pour rien…). Nous reprenons nos activités vers 14h30 jusqu’à 16h00. Franck déséquipe l’ensemble des voies, Marie Pierre et Amal rangent le matériel.

Enfin nous regagnons le local pour réintégrer le matos et nous sommes rejoints par les parents d’Alix pour un retour d’expérience.

Franck

Dimanche 4 septembre 2022 – Le Bevinco, Olmeta di Tuda

Canyon, initiation

Le Bevinco, Olmeta di Tuda

Participants

  • ITP : Antoine B., Amal D., Franck Z.
  • Initiés : Francesca A., Raphaëlle M., Enzo Z.

Cotations : V2.A4.III

TPEC : 2h30

Un canyon proche avait été décidé suite à une météo incertaine ce dimanche. Tous se retrouvent à la boulangerie de Casatorra pour prendre un dernier café et scruter le ciel. Le temps sera clément avec nous, voir même un peu trop lors de la remontée jusqu’à la route pour la marche retour.

Le chemin d’accès est bien dégagé, Pascal B (Corse Canyon, Scalou Aventure) qui officie en tant que pro dans ce canyon a rééquipé ce dernier.

Le canyon commence par de petits rappels de 2 mètres, Scalou a d’ailleurs installé des amarrages dans la première partie pour réaliser une tyrolienne. L’eau n’est pas trop fraîche, et la multitude de truites rencontrées tout au long de cette rivière laisse penser que l’eau est saine. Ce canyon aquatique permet de s’initier aux sauts de différentes hauteurs au grand bonheur d’Enzo et Francesca. La deuxième partie du canyon, après le barrage est très végétale et sauvage jusqu’à la C8 finale qui ponctue ce canyon. On peut y équiper soit un rappel en rive gauche, effectuer un saut ou installer une tyrolienne. Puis nous nous frayons un chemin dans la flore pour arriver à la dalle qui marque le début de la raide remontée. Nous sommes rejoints par Pascal.

La sente assez bien marquée jusqu’à la route. Pour info les amarrages que nous avons installé le 30 août 2019 (voir compte-rendu) sont toujours en place et n’ont pas souffert.

Nous arrivons aux véhicules aux alentours de 14h00. L’apéro et le repas sont consommés chez Franck.

Franck

Mardi 30 aout 2022 – Ruisseau de Fiumi Raghiunti – Sorio

Canyon, initiation

Ruisseau de Fiumi Raghiunti – Sorio

Participants

  • ITP : Michaël D., Jean-Claude L., Franck Z.
  • Initiés : Florian, Mathis et Thomas G., Yohann L, Valérie L., Enzo Z.

Photos

Prévue à l’origine pour 17 initiés, cette journée n’aura finalement regroupé que 6 volontaires, et encore grâce à des inscriptions plus tardives. Et re-encore, dans le lot, 2 sont déjà rôdés au canyonisme puisque Valérie est une ancienne adhérente ITP et Enzo le fils de qui vous savez 😉

Presque 8 ans pour le plus jeune, un peu plus de 11 pour les 2 suivants, le canyon du Raghjunti se prête idéalement à une initiation pour des minots, surtout que l’eau est plutôt timide en cette période.

La première cascade d’une dizaine de mètres est équipée en version rappel guidé. Les plus légers ne feront pas d’excès de vitesse ! Les plus grands descendront également en version rappel classique.

Les oscuros sont appréciés par tous et c’est déjà la dernière vasque, équipée en mode tyrolienne.

Pique-nique sur la plateforme traditionnelle et retour tôt vers l’est.

JCL