Archives par étiquette : Entrainement

Samedi 7 Janvier 2023 Falaise A Tozza – Patrimonio

Samedi 7 Janvier 2023
Entrainement falaise
Site A Tozza, Patrimonio

Participants :

  • ITP : Wanda C. , Henri-Pierre F., Eric G., Jean-Claude L. M., Marie Pierre R.
  • Invitée : Nala

TSPT : 5 mn (Nala)

Photos

Attendus depuis longtemps, les entrainements falaise étaient de retour ce samedi 7 janvier. Normalement prévus pour familiariser les 1ère années aux gestes techniques, ce samedi fut plutôt séance de révisions. Les conversations portaient plus sur la retraite que l’entrée dans le mode du travail.
Nous n’étions que trois à 8h30 au local, 4 avec Nala mais elle n’avait pas sa licence, elle ne pourra pas aller sur corde. Deux autres Topi devraient nous rejoindre sur site. On n’a pas fait fort en covoiturage ce week-end.

Café, briefing, enkitage, manquent quand même quelques jeunes pour porter, on fera avec.
Sur site le temps n’est pas froid, mais avec l’hiver printanier on devient difficile, la montée, chargés comme des ânes nous réchauffe rapidement.
Le temps que certains s’équipent, Jean-Claude prépare un atelier pour montrer comment gagner quelques centimètres avec une cordelette et une poulie. Attention ! à n’utiliser que pour se sortir des situations difficiles et en spéléo uniquement.
Nous sommes trois, on équipera que trois voies, Henri-Pierre l’Initiation, Eric les Oliviers, Jean-Claude le Dièdre 1.
Dans les Oliviers Eric procrastine un peu au moment de se jeter dans le gaz sur les amarrages qu’il a mis tout seul comme un grand – n’ai je rien oublié ? Jean-Claude ayant déjà terminé, lui rappelle qu’il y a un double amarrage en tête de paroi, excellente occasion de réviser les conversions. Entre temps Marie Pierre nous a rejoint. Quelques nœuds de fusion plus tard, où l’on apprend que les révisions sur YT ne remplacent pas le “démerde yourself” en falaise, le trio se retrouve au droit de la dernière tête de puits, là où il faut chercher le second spit caché derrière un bloc. JC, d’un geste élégant montre comment le récupérer. Eric se lance, c’est l’occasion, pendant qu’il visse la plaquette, de discuter de l’intérêt de garder ces petites difficultés sur les voies… on est sur un site d’entrainement.
Je cause, je cause, mais c’est l’heure du barbecue, remontée rapide par le Dièdre et c’est le temps des agapes, les braises sont à point, Wanda nous a rejoint.
Le déjeuner rapidement englouti, moins d’une heure et deux bouteilles, l’équipe effectue quelques passages sur cordes, puis chacun déséquipe sa voie. La lumière hivernale commence à décliner, c’est le moment de s’en retourner, la nature essaie tant bien que mal de nous rappeler qu’il existe des saisons.
Retour au local, matériel rangé, fiche de sortie renseignée, on n’a rien perdu, c’est l’heure de penser à la prochaine sortie.

Eric

Dimanche 9 octobre 2022 – Le Bucatoghju, San Nicolao

Canyon, repérage, descente, entrainement

Le Bucatoghju, San Nicolao

Participants

  • ITP : Michaël D., Franck Z.

Cotations : V3.A3.II

TPEC : 0h30

Le canyon du MACINI était initialement prévu ce jour mais le temps maussade et pluvieux sur la région nous a fait annuler cette journée d’initiation.

Avant d’annuler, une idée avait tout de même germé : parcourir le circuit emprunté par le pro dans le canyon du Bucatoghju. Lors de notre dernière descente, nous avions rencontré le pro qui partait de l’arrivée avec un groupe mais où est le point d’accès et par quel chemin ?

C’est pour répondre à ces questions que Micca et Franck se retrouvent vers 10h00 sur le parking près du site archéologique.

Nous empruntons donc le chemin qui est habituellement celui du retour jusqu’à arriver à une fourche : à droite direction la cascade (c’est écrit à la peinture fluo sur le rocher) et à gauche un chemin de randonnée. Nous continuons sur le chemin de rando que nous quittons à la première bifurcation évidente. La sente est plus ou moins bien marquée, mais certains passages sont compliqués, nous arrivons à une barre rocheuse qu’il faut escalader. Impossible avec un groupe d’initiés, nous ne sommes pas sur le bon chemin…

Nous décidons alors de regagner le lit de la rivière et de la remonter jusqu’à une nouvelle barre rocheuse que nous escaladons. Alléluia !!! La main courante en acier que nous avions repérée la fois précédente est là. Cette dernière se poursuit sur une cinquantaine de mètres, un panneau de danger et de restriction d’accès est apposé au départ de celle-ci.

Un sentier non balisé arrive jusqu’au chemin de rando principal, la jonction est faite !

Cela fait plus d’une heure que nous sommes dans les sous-bois, étant là pour faire un peu de canyon tout de même nous repartons vers la rivière et entamons cette descente vers 12h00. Plusieurs agrès sont à utiliser : une mini tyrolienne laissée en fixe par le pro puis trois rappels à équiper.

À noter sur le dernier rappel, plusieurs amarrages sont disponibles mais plusieurs maillons rapides ont été dérobés. La pluie se joint à nous lors du dernier rappel. Un couple observe notre descente, ça change un peu de l’affluence massive de personnes amassées autour de la vasque finale les jours d’été.

Il est 12h30 lorsque nous sortons de ce micro canyon. Bon c’est court, trente minutes, mais nous ne sommes qu’à deux et sur l’avant dernière vasque il y a plusieurs possibilités de sauts. Il est donc possible d’agrémenter cette descente pour la réaliser avec de initiés.

Le repas est consommé chez Franck.

L’après-midi, Franck et Micca rejoignent Anto, Roxane et Muriel pour effectuer quelques manipulations et techniques de corde en canyon : retour sur les différents types de nœuds, remontée sur corde avec des bloqueurs et conversion. Anto avait équipé les cordes sur le portique du local.

La journée se finira par un petit apéro.

Franck Z.

Samedi 10 septembre 2022 – Falaise A Tozza, Patrimonio

Spéléo-Canyon, entrainement

Falaise A Tozza, Patrimonio

Participants

  • ITP : Antoine B., Alix D., Amal D., Éric G., Marie Pierre R., Jean-Luc S., Franck Z.
  • Quasi ITP : Roxane T.

Afin d’intégrer un nouveau venu au club (Alix) et de se remettre un peu dans les techniques spéléo, rien de tels que de manipuler en falaise.

Le rendez-vous est prévu à 8h30 au local pour le traditionnel café et préparation du matériel.

Nous quittons le local vers 9h10, en direction de Patrimonio sous un soleil radieux mais un temps venteux.

Arrivés sur le plateau, ceux qui ne connaissent pas le spot sont émerveillés par le panorama magnifique qu’offre le site. Alix en se rapprochant du bord de la falaise commence à comprendre ce qui l’attend et lâchera « ah ouais quand même, c’est haut !!! ».

Anto équipe la voie des Oliviers, Jean-Luc, celle de d’initiation, Eric et Amal puis chapeautés par Marie Pierre, la voie « Pieds à Terre ».

Quant à Franck, il présentera le matériel spéléo à Alix et Roxanne. Alix restera par la suite avec Franck toute la journée. Au programme :

  • Découverte du matériel de progression spéléo
  • Progression sur corde : main courante, descente, montée, passage de fractionnement, et déviation
  • Demi-clef et clé complète sur le descendeur. Son utilisation.

Après la messe, il effectuera la descente par la voie Pied à Terre puis la remontée sur la voie d’initiation. Pour la petite histoire il va apprendre à ses dépens la nécessité du port du casque en spéléo… Franck manipulant son matériel accroché à son torse laisse échapper son « pantin » qui rebondira directement sur le casque d’Alix et son cou sans occasionner de blessures. Plus de peur que mal !!!! Le jeune Padawan (en référence à l’apprentie JEIDI dans la saga STARWARS) ainsi surnommé par Franck s’en sort plutôt bien sur les agrès, pour une première fois.

Pendant ce temps, Anto revoit les techniques canyons avec Roxanne et Jean-Luc : les différents nœuds, les amarrages, les différents types de freinage, clé d’arrêt, descente sur demi-cabestan (nœud italien), gestion des frottements en canyon.

En fin de journée Roxanne mettra en application les techniques en falaise.

L’apéro et les agapes commencent à 13h30. Le vent s’est un peu intensifié sur le haut de la falaise mais reste supportable. Le moment du repas est toujours source de partages et rigolades : pour une fois le premier à titiller Marie Pierre c’est Alix. Même s’il a de la repartie le jeune, il comprendra à qui il a affaire, sous nos regards amusés bien sûr (et cette fois si, nous n’y sommes pour rien…). Nous reprenons nos activités vers 14h30 jusqu’à 16h00. Franck déséquipe l’ensemble des voies, Marie Pierre et Amal rangent le matériel.

Enfin nous regagnons le local pour réintégrer le matos et nous sommes rejoints par les parents d’Alix pour un retour d’expérience.

Franck

Samedi 23 octobre 2021 Spéléo, entrainement – Mur du Fango, Bastia

Samedi 23 octobre 2021

Spéléo, entrainement aux techniques de dégagement d’équipier et de réchappe

Mur du Fango, Bastia

Participants

  • ITP : Antoine B., Wanda C., Amal D., Michaël D., Henri-Pierre F., Jean-Claude L., Franck Z.
  • Supporter : Lisandru (petit fils à Wanda et HP)
  • Supportrice canine : Nala

Photos

En vue du stage initiateur Franck et Anto avaient décidé pour ce samedi de travailler au mur d’escalade du FANGO les pré-requis demandés lors des jours d’évaluation.

Le rendez est fixé à 9h00 au local et c’est autour d’un café que l’on prépare le matos. Nous rejoignons le mur d’escalade aux alentours de 10 heures.

Anto et JCL installent rapidement trois cordes et Franck installera un fractio sur l’une d’entre elle. Et c’est parti pour cette journée technique.

Anto en victime est décroché par Franck en utilisant la technique grande longe puis pédale crollée, ça passe sans soucis. Les rôles seront inversés.

JCL fera de même avec Amal et se fera dégagé par Micca. Tout comme Wanda et Henri-Pierre (pieds à terre au cas où ils se retrouvent vraiment coincés à 3 mètres du sol), qui à l’aide du manuel technique travaillent la technique grande longe. Nous les retrouverons à plusieurs reprises allongés sur le sol. Non !!!! le manuel technique de spéléologie n’est pas le kamasoutra…..

Conversions, passages de nœuds sont également au programme.

Micca et Franck installent un Machard et un nœud de cœur avec deux mousquifs à virole : technique dont le blocage de la corde se révèle aléatoire. Franck réalisera enfin une descente sur un nœud italien. Nous terminerons la matinée sur le passage de nœud d’Amal. Midi passé, JCL rentre chez lui tandis que le reste du groupe finit au resto.

Le plein de protéines, de houblon fait, nous regagnons le mur d’escalade vers 14h00. En guise d’échauffement une montée et descente avec passage de fractio puis nous reprenons les manipulations. Franck changera de partenaires et effectuera un dégagement d’équipier sur Micca, histoire de changer de gabarit.

Anto et Franck effectuent également un passage de fractionnement après décrochage.

Nous finirons par une évacuation de la victime par le haut (à 1,5 mètres du sol) Anto nous montre la technique du balancier espagnol.

Anto déséquipera les trois ateliers cordes et nous retournerons au local pour ranger le matériel. Une belle journée technique à rééditer.

Franck Z.

Dimanche 5 septembre 2021 – Entrainement technique spéléo – Pont du Golo, Lucciana

Dimanche 5 septembre 2021

Entrainement technique spéléo

Pont du Golo, Lucciana

Participants

  • ITP : Michèle C., Wanda C., Albert D., Michaël D., Jean-Claude L., Franck Z.
  • Passagers : Jean-Noël D., Véronique M.
  • Individuel : Jean-Yves C.
  • Le toutou : Bosco

Photos

Repéré lors d’une sortie prospection-VTT (Dimanche 8 aout 2021), l’ancien pont de chemin de fer du Golo a tout de suite donné des envies de s’y envoyer en l’air.

Le pont est atteint après 200 m de cheminement sur l’ancien tracé ferroviaire en se faufilant à travers les hautes tiges de fenouil. Nous ne tardons pas à commencer l’équipement.

Installation d’une ligne de vie entre un arbre rive gauche et l’extrémité sud de la première travée. C’est la partie la plus délicate, il faut parcourir cette travée en libre et la structure est ajourée, laissant apparaitre le sol et le fiume une vingtaine de mètres plus bas. C’est JC qui s’y colle. Une déviation permet de la rendre parallèle au pont et de la tendre un peu.

Quatre voies plein pot sont ensuite installées par Franck et JC :

  • Une avec une corde de 20 m, donc trop courte, elle s’arrête à 4 ou 5 m de l’eau, conversion en bas indispensable.
  • Une voie double de part et d’autre de la première avec une corde de 40 m. Celle-ci fait donc une boucle qui s’approche à quelques mètres de l’eau. Elle permettra également des conversions avec descente par une corde et remontée par l’autre.
  • La quatrième est posée le long de la culée nord, la descente contre paroi est plus rassurante, elle permet également d’atteindre la berge du Golo.

Des traverses permettent un départ confortable en tête de puits. Chacun essaie les différentes voies jusqu’à plus soif. Pique-nique près d’un ancien moulin, celui-ci sera visité en fin d’après-midi avant de quitter les lieux.

Prévoir des cordes plus longues pour la prochaine fois, ainsi qu’un plus grand nombre de sangles et mousquetons :

  • Une C55 pour la main courante c’est ok, il faut par contre des C30 pour arriver jusqu’à l’eau et une C60 pour la voie double.
  • Il faut également 4 sangles et mousquetons par voie plus 5 sangles et mousquetons pour la main courante. Pour cette dernière prévoir également une plaquette de 12 pour la déviation avec une grande sangle ou cordelette.

JCL